Pour zoomer cliquez sur l'image
 
Pour zoomer cliquez sur l'image
 
ANONYME
La Nativité
Triptyque

Pays-Bas méridionaux, Anvers
16e siècle (début)

Huile sur bois
Hauteur en m. 1,06 Largeur en m. 0,72 (panneau central) Hauteur en m. 1,06 Largeur en m. 0,32 (chaque volet)
Peinture

Ce petit triptyque n’a guère attiré jusqu’à présent l’attention des chercheurs et est resté en particulier ignoré de Friedländer. L’appellation « maniéristes anversois » présente l’inconvénient de regrouper à la fois des ensembles d’une haute qualité d’invention et d’exécution et des oeuvres beaucoup plus stéréotypées, produites en série par des ateliers actifs. C’est manifestement à cette deuxième catégorie qu’appartient notre triptyque. L’Adoration des Mages est sans doute le sujet le plus fréquemment choisi pour le panneau central des triptyques anversois entre 1510 et 1530, la Nativitépartageant avec l’Annonciation la même caractéristique pour le volet gauche. On retrouve dans le volet droit l’architecture de fantaisie mi-romane mi-gothique habituelle. Des inégalités d’exécution peuvent trahir l’intervention de mains différentes. Ainsi, si les personnages sont bien maîtrisés, l’architecture manque de rigueur et même de soin, par exemple dans les deux arcades du décor de fond de l’Annonciation, qui ne sont pas identiques. Alexis Donetzkoff

Lille, Palais des Beaux-Arts
Numéro d'inventaire : P 834