Pour zoomer cliquez sur l'image
 
Pour zoomer cliquez sur l'image
 
Pour zoomer cliquez sur l'image
 
Pour zoomer cliquez sur l'image
 
ANONYME
L'église abbatiale de Saint-Bertin de Saint-Omer en 1835
Maquette

France
19e siècle (2e quart)
1838

Bois, polychromie, sol en sable, gomme arabique, bourre de soie floquée
Avec cadre : Longueur en cm 131 largeur en cm 103 Sans cadre : Longueur en cm 83.5 largeur en cm 59
Sculpture

A l'époque de la Révolution, l'abbaye de Saint-Bertin fut déclarée bien national. L'église fut dépouillée de ses oeuvres d'art, et vendue en 1798. L'abbaye, l'une des plus riches et des plus puissantes de l'Europe du nord-ouest durant le Moyen Age, fut alors privée de sa couverture en plomb puis de sa toiture. Les ruines, acquises par la ville de Saint-Omer en 1811, servirent de carrière de pierre pour construire quelques édifices municipaux (l'hôtel de ville, l'école de dessin et l'école de musique). La municipalité permit aux habitants de la ville de venir se servir, prétextant le motif de "fournir du travail aux indigents". Malgré les protestations véhémentes de personnalités, dont Victor Hugo, l'église fut presque entièrement démantelée. Classée Monument Historique en 1840, l'édifice continua à se délabrer malgré quelques campagnes de restauration. Des fouilles archéologiques, orgaisées par la Société des Antiquaires de la Morinie, permit de sauvegarder de rares chapiteaux d'époque romane, des sculptures, et les vestiges du pavage en mosaïque du choeur de l'abbaye romane. La tour, identique à celle de la cathédrale Notre-Dame, s'effondra en 1947, ne laissant qu'une façade mutilée et un tronçon de la nef de l'église.

Crédits photographiques : © Saint-Omer, musée de l'hôtel Sandelin, YB/M3C

Saint-Omer, Musée de l'Hôtel Sandelin
Numéro d'inventaire : 7367

Date d'acquisition : 1905