Pour zoomer cliquez sur l'image
 
Pour zoomer cliquez sur l'image
 
Pour zoomer cliquez sur l'image
 
Pour zoomer cliquez sur l'image
 
Pour zoomer cliquez sur l'image
 
Pour zoomer cliquez sur l'image
 
Pour zoomer cliquez sur l'image
 
Pour zoomer cliquez sur l'image
 
ANONYME
MANUFACTURE DE NIDERVILLER (Exécutant)

Pendule
Pendule à cercles tournants en forme d'urne
A cercles tournants en forme d'urne

France
18e siècle (4e quart)

Porcelaine dure, biscuit de pâte dure, décor polychrome
Hauteur en cm 37.3 (avec couvercle), Hauteur en cm 26.5 (sans couvercle), largeur en cm 19 (avec anses), Diamètre en cm 3.3, Poids en gramme 2720
Inscription : marque : C entrelacés et couronnés (en bleu sous couverte, sous le socle)
Céramique, Objet d'art

Ancienne appartenance : Sotheby's (marchand)

Pendule à cercles tournants, en forme d'urne à fond bleu lapis moucheté d'or, ornée de masques féminins et de guirlandes de fleurs en biscuit. Deux paysages en médaillon sur la panse. Vers 1750, l'usage de la pendule se répand et de nombreux modèles sont créés : on sacrifie souvent le cadran à la forme qui peut être en lyre, squelette ou à colonnes. Dans les années 1780-1785, au moment où le comte de Custine utilise largement l'or sur un fond, Niderviller réalise des pendules en porcelaine et biscuit en forme d'urne à l'antique, ornées de deux paysages polychromes en médaillon. De ce modèle qui était accompagné à l'origine de deux vases (Paris, musée Nissim de Camondo), on connaît plusieurs exemplaires dont certains sont estzmpillés, en relief sur la terrasse, "Niderviller" ou signés "Arnould père à Nancy" (Nancy, musée historique lorrain et Paris, musée Nissim de Camondo). Niderviller a utilisé cette forme pour les pots-pourris de faïence ou de porcelaine, sans les guirlandes de biscuit. (Guy Blazy)

Crédits photographiques : © Saint-Omer, musée de l'hôtel Sandelin, YB/M3C

Saint-Omer, Musée de l'Hôtel Sandelin
Numéro d'inventaire : 985.401

Date d'acquisition : Acquis grâce au FRAM en 1985