Pour zoomer cliquez sur l'image
 
ANONYME
Plaque à bord chantourné

Pays-Bas, Delft
18e siècle

Faïence, peint à grand feu (décor polychrome)
Hauteur en cm 34, largeur en cm 36, Epaisseur en cm 1.7, Poids en g 1420
Inscription : Daté en bleu sous le couvercle au revers
Céramique

Ancienne appartenance : M. Lefebvre Georges (marchand)

Les pastorales à la Boucher ou à la Lancret ont connu, au 18e siècle, une large diffusion par la gravure. Ces scènes à sujet champêtre dit à la française où le côté grivois est souvent sous-entendu, représenté par les oiseaux, les cages ou les jeunes brebis, ont largement été reprises par les faïenciers delftois comme en témoigne cette plaque datée 1776. Le Rijksmuseum d'Amsterdam conserve un plat daté 1756 qui s'inspire de la même gravure (J.D. van Dam, Gedateerd Delfts aardewerk, Rijksmuseum Amsterdam, nº 54). Durant le 18e siècle, les décorateurs de Delft ont été attentifs à la production artistique provenant de France. De nombreuses céramiques des collections audomaroises présentent des scènes galantes, couples d'aristocrates ou personnages se promenant sur une route accompagnés par un serviteur qui tient une ombrelle. Figurent également des assiettes «parlantes», ornées sur leur bassin de petits poèmes écrits en français, sur des thèmes galants. Vers le milieu du siècle, les scènes inspirées par les pastorales à la Boucher ou à la Lancret connurent une large diffusion par la gravure. Il s'agit de scènes à sujet champêtre, dits à la française. L'intention grivoise est sous-entendue dans ces sujets auxquels sont associés des oiseaux ou des brebis. Cette plaque est datée 1776. Le décor représente, dans un paysage campagnard animés d'arbres et de maisons, avec un site montagneux en arrière-plan, deux personnages, un homme et une bergère qui cheminent en se tenant par le bras. Les ombres du sol et des nuages sont restitués en couches parallèles tracées d'un pinceau large. La scène principale est réalisée en camaïeu bleu, alors que la bordure de la plaque, traitées en polychromie, est de style rocaille avec ses courbes et contre-courbes. Le Rijksmuseum d'Amsterdam conserve un plat daté 1756 qui s'inspire de la même gravure (Jean Daniel van Dam, Gedateerd Delfts aardewerk, Rijksmuseum Amsterdam, nº 54). [Bibliographie : 1982-1992, Dix ans d'acquisitions du F.R.A.M. de la région Nord - Pas-de-Calais, 1994, p. 244 et 314-315 ; Bourel, Yves, Chefs-d'oeuvre du musée de l'hôtel Sandelin, Saint-Omer, 2004, nº 106 Expositions : Les plaques en faïence de Delft, Saint-Omer, musée de l'hôtel Sandelin, 1989, nº 43]

Crédits photographiques : © cliché musée, YB/M3C

Saint-Omer, Musée de l'Hôtel Sandelin
Numéro d'inventaire : 989.088

Date d'acquisition : Acquis avec l'aide du Fonds régional d'acquisition des musées (FRAM) Nord - Pas-de-Calais en 1989